horizon chine travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
(Prix d’un appel local en france)
0970444651
Vietnam Cambodge Laos Birmanie Chine
img-culture

Ville de Shangri-la

Shangri-la est une ville du nord-ouest du Yunnan, elle s’appelait auparavant Zhongdian mais a été rebaptisée le 17 décembre 2001. La population locale Tibetaine l’appelle toujours par son nom plus ancien encore: Gyalthang oru Gyaitang.
Ici on commence à respirer l’atmosphère Tibétaine, la ville se situe à 3200 mètres d’altitude et les paysages aux alentours sont grandioses, vertigineux; la nature fait loi, c’est un autre monde. Cette ville est la capitale de la région de Diging et est également frontalière au Tibet. Elle constitue une étape importante dans votre découverte du Yunnan.

ville-de-shangrila

Shangri-la, cette petite ville située dans les montagnes compte environ 130 000 habitants, la population est essentiellement Tibétaine, elle abrite également différentes ethnies telle que les «Naxi», les «Yi», les «Lisu», les «Pumi» et les «Bai», une multitude de culture et de de mœurs se mélangent, vivant dans le respect de l’autre et se supportant mutuellement.
Malgré les reliefs élevés, l’agriculture est la principale zone d’activité du coin, toutes sortes de végétaux sont cultivés, les agriculteurs élèvent principalement des yacks ainsi que des chevaux et des moutons. Il existe de nombreux plats à base de Yack dans les environs.
Il est intéressant de noter que ces panoramas hors du temps ont inspiré l’écrivain James Hilton, dans sa nouvelle «horizon perdu». Il décrit par ses textes touchants cette région exceptionnelle. Joseph Rock, géographe américain a également publié de nombreux textes dans le National Geographic.
La principale religion est le bouddhisme tibétain, elle se pratique depuis le onzième siécle. On compte une multitude d’écoles dédiées à leur pratique, notamment l’école des bonnets jaunes et des bonnets rouges ont pris une grande ampleur et sont très connues dans la région. Les bonnets jaunes observent une discipline très stricte et ne tolèrent aucun écart concernant la chasteté des moines. Les bonnets rouges s’adonnent aux pratiques magiques, spirituelles, et prenant quelques libertés avec la discipline monastique.